Le chien n’est pas un objet!!

Brussels Canine organise chaque samedi des cours d’éducation au parc de Woluwe

LOISIRSWOLUWE-ST-PIERRE Pas toujours facile d’éduquer un chien. Mignon et très dépendant quand il est petit, l’animal développe des besoins au fur et à mesure de sa croissance, dont le maître n’est pas toujours conscient. Ce qui peut aboutir à des drames comme la maltraitance (même inconsciente) ou l’abandon. Heureusement, avant d’en arriver à de telles extrémités, il existe des solutions pour apprendre aux propriétaires à éduquer le chien, mais aussi à mieux le comprendre. C’est ce que propose Brussels Canine, une association qui organise des cours chaque samedi matin au parc de Woluwe. Voilà cinq ans que l’ASBL a été fondée, à l’initiative de Serge Kempeneers, directeur de la division des espaces verts de Bruxelles-Environnement, qui est d’ailleurs partenaire. “Notre objectif premier est de sensibiliser les maîtres à l’importance d’éduquer leur chien, mais aussi aux responsabilités qui leur incombent”, explique Eric Libau, fondateur de Brussels Canine. “Le chien n’est en effet pas un objet. Il a des besoins, notamment en termes d’activités. On estime que 80 % des toutous s’ennuient à la maison, car ils ne se dépensent pas assez. Or, l’ennui est générateur de troubles comportementaux.” Chaque samedi matin, les maîtres font donc le plein de conseils et s’exercent sous la surveillance de moniteurs spécialisés et très bien formés. “Cependant, il est important de s’entraîner tous les jours chez soi. Si le propriétaire se contente du cours, il mettra beaucoup de temps pour éduquer son compagnon”, précise encore Eric Libau. L’une des particularités de Brussels Canine est de proposer des entraînements en milieu ouvert. Avant chaque séance, les toutous peuvent se dépenser sur un grand espace, et nouer des relations avec leurs congénères. Ensuite, ils sont plus réceptifs aux consignes. L’association accueille autant les chiots (dès 8 semaines) que les chiens adultes de toutes les races. Les participants sont divisés en petits groupes en fonction de leur expérience et de l’âge de leur animal. Par ailleurs, depuis 2010, le centre s’est spécialisé dans le traitement des troubles comportementaux et un coach prend en charge les cas pathologiques qui présentent des signes d’agressivité, de peur, d’angoisse, d’hyperactivité, etc. Gaëlle Daneels