Les chiens ”dangereux”

Certains faits divers sont de temps en temps relayés par la presse et les médias concernant des chiens dits dangereux.

Une liste de 13 races réputées dangereuses a été publiée voici quelques années au départ d’Israël et la plupart des ”spécialistes” se sont contentés d’en faire des copiés collés sans discernement. Aucune preuve scientifique ne démontre que ces chiens sont potentiellemet dangereux. Dans toutes les races, il existe des chiens représentant un danger pour leurs congénères et l’être humain. Les statistiques démontrent que ce sont les labradors qui mordent le plus.

Les enfants sont plus facilement touchés de par leur petite taille, ce qui provoque souvent des morsures importantes au niveau du visage. Chez le chien, il existe plus de 20 formes d’agressivité différentes et il convient de déterminer quels sont les déclencheurs des morsures. C’est pour cette raison qu’il est toujours nécéssaire de pratiquer une évaluation de dangerosité sur base d’un test, qui déterminera quelles sont les mesures devant être prises. (rééducation, thérapie comportementale, désarmement, ou dans certains cas extrêmes, l’euthanasie). Certains chiens ont un seuil d’explosion très bas, et comme une formule 1,ils montent très vite dans les tours. On ne peut toutefois pas généraliser. Tout dépend de la génétique des parents qui se manifeste à travers les gênes à expression tardive chez les jeunes chiens.

Les chiens à mâchoires courtes peuvent occasionner plus de dégâts en raison du bras de levier différent des chiens à mâchoires de type lupoïde car la force de pression au  cm2 est plus importante. Cela ne veut pas dire que tous les chiens à mâchoires courtes sont des tueurs potentiels. Notre expérience a démontré qu’il existe par exemple des Rottweilers adorables et des Américan Staffs particulièrement doux et équilibrés. Evitons donc de véhiculer des psychoses parmi la population sur base d’informations réductrices. Mais il est clair que le sensationnalisme prend souvent le pas sur la réalité…